Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (144)
 Poème Amour (605)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (80)
 Poème Anniversaire (48)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (82)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (2413)
 Poème Drague (30)
 Poème Ecole (35)
 Poème en prose (84)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (27)
 Poème Esprit (23)
 Poème Fête des grands-mères (24)
 Poème Fête des mères (62)
 Poème Fleurs (33)
 Poème Gothique (36)
 Poème Heureux (34)
 Poème Internet (70)
 Poème Interrogations ? (44)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (68)
 Poème Japonais (32)
 Poème Maman (51)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (86)
 Poème Mort (97)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (79)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (75)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (36)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (22)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (81)
 Poème Romantique (48)
 Poème Rupture (44)
 Poème Saint Valentin (40)
 Poème Secret (24)
 Poème Skyblog (77)
 Poème SMS Amour (40)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (74)
 Poème Solitude (68)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (56)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (101)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (79)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (17)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (29)

 Lettre amour (48)

Un masque enlevé  Format imprimable  Format imprimable

Un, deux et d’autres s’écoulèrent
Tous semblables, sans que je sache leur avenir.
Mon cœur, lui, reste toujours aussi triste
S’enfermant dans sa propre haine.

La violence a pris la place de la parole,
Le mal a pris peu à peu place à l’amour,
Me laissant dans une terrible et profonde terreur
Qui au fur et à mesure me tue.

J’ai perdu le sens de l’amour, des sentiments
En espérant retrouver la petite flamme au plus profond de moi,
Celle de ton amour et de ta tendresse infinie.
Je veux encore y croire, juste une fois.

Le jour, masquée, la vie continue.
Le soir, épuisée de ses efforts,
J’ôte délicatement ce masque
Pour y laisser apparaître une larme.

Tu as découvrit mon mystère, apeurée
J’en perdis mes mots à en souffrir
Mais grâce à la magie de l’écriture
Je réussis à me délivrer, en te faisant pleuré.

Tu m’as ouvert une partie de ton cœur,
Tu as eu peur que je te regrette,
Pour rien au monde, je ne changerai cette demande
Qui restera le plus beau jour de ma vie.

Mon cœur est à toi depuis toujours,
Mes larmes t’ont blessé, elles changeront
En sourires replies d’heureuses images
Celle de rester pour la vie, auprès de toi.

Je t’aime





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil