Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (144)
 Poème Amour (605)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (80)
 Poème Anniversaire (48)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (82)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (2413)
 Poème Drague (30)
 Poème Ecole (35)
 Poème en prose (84)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (27)
 Poème Esprit (23)
 Poème Fête des grands-mères (24)
 Poème Fête des mères (62)
 Poème Fleurs (33)
 Poème Gothique (36)
 Poème Heureux (34)
 Poème Internet (70)
 Poème Interrogations ? (44)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (68)
 Poème Japonais (32)
 Poème Maman (51)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (86)
 Poème Mort (97)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (79)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (75)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (36)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (22)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (81)
 Poème Romantique (48)
 Poème Rupture (44)
 Poème Saint Valentin (40)
 Poème Secret (24)
 Poème Skyblog (77)
 Poème SMS Amour (40)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (74)
 Poème Solitude (68)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (56)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (101)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (79)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (17)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (29)

 Lettre amour (48)

Les mauvais comptes  Format imprimable  Format imprimable

Un enfant se prélasse
Dans son lit soyeux,
Regarde tous ses jeux
Qui déjà le lassent.

Deux ou trois rues plus loin,
Un gamin grelotte
Dans la lueur pâlotte
D’un jour incertain.

Les mauvais comptes,
Les beaux contes
Volent l’enfance
Ou l’encensent.

Dans la grande maison,
L’enfant roi s’habille
De vêtements qui brillent
Plus que de raison.

Dans le logis sans feu,
Le gamin enfile
Un lainage qui file
Et un jean miteux.

Les mauvais comptes
Les beaux contes
Volent l’enfance
Ou l’encensent.

Adulé comme un Dieu
Sur son piédestal,
L’enfant trouve normal
Les matins radieux.

Le gamin sort sans bruit
Pour laisser dormir
Sa mère sans avenir
Qui travaille de nuit.

Heureusement, dehors,
La nature se donne
En n’écartant personne
De son beau décor.

Deux enfants jouent ensemble
Sous le même ciel
Impartial, essentiel
Et qui les rassemble.





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil