Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (144)
 Poème Amour (603)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (80)
 Poème Anniversaire (48)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (82)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (1198)
 Poème Drague (30)
 Poème Ecole (35)
 Poème en prose (84)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (27)
 Poème Esprit (23)
 Poème Fête des grands-mères (24)
 Poème Fête des mères (62)
 Poème Fleurs (32)
 Poème Gothique (36)
 Poème Heureux (34)
 Poème Internet (70)
 Poème Interrogations ? (44)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (68)
 Poème Japonais (32)
 Poème Maman (51)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (86)
 Poème Mort (97)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (79)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (75)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (36)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (22)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (81)
 Poème Romantique (48)
 Poème Rupture (44)
 Poème Saint Valentin (40)
 Poème Secret (24)
 Poème Skyblog (77)
 Poème SMS Amour (40)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (74)
 Poème Solitude (68)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (56)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (101)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (79)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (17)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (29)

 Lettre amour (48)

Pardonnez moi  Format imprimable  Format imprimable

J’ai essayé de vous prévenir mais tout le monde m’ignore.J’appelle si clairement mais personne n’écoute.La vie et une perte de temps, j’ai le corps remplie de haine, j’ai le coeur plein de douleur et le tout mélanger avec un poignée de colère.C’est ma poitrine qui me fait souffrir comme l’enfer et cette lutte pénible, du sang, de la sueur et des larmes...Rien à y gagner, mais tu peux craindre...Je suis fatigué d’être celle que vous voulez que je sois, je me sens perdue dans la souffrance et je ne c’est pas se que vous attendez de moi, chaque pas que je fait est une autre erreur a vos yeux, je suis de plus en plus consciente de mes actes.Je suis entrain de devenir tout ce que je voulais être, c’est être un peu plus comme moi, puis un peu moins comme vous...Ce n’est sûrement pas vôtre amour qui m’étouffe, je prend tout de l’intérieur et je meurt quant je remarque que tout le monde s’éloigne de moi.Je souhaite trouver une manière de disparaître, toutes ces pensées non aucun sens car je trouve le bonheur dans l’ignorance, il semble que je parte vers l’ombre toujours et encore… Dans un souvenir tu me trouveras les yeux brûlant et les ténèbres me serrant fort jusqu’à ce que le soleil se lève.On ma prise sur le fait, je vous le di et vous le répète, je voie en vous et je vois tout...J’ai toujours était faîte d’un peu de solitude et d’indifférence, je ni peu rien si tout le monde voie mes cicatrices, mai c’est comme ça, ce que je fait n’a pas d’importance a vos yeux ou du moins pas comme je voudrai que sa en ai.Je ne peu pas vous persuader que c’est réel alors je baisse les bras en gardant une ombre d’espérance qu’un jour peut être vous comprendrais les cicatrices qui encercle mon cœur… Aujourd’hui seul le temps guérira mes blessure… dan ce monde je ne respire plus, rien n’arrête jamais toute ces pensé et la douleur y est rattaché.
Je me sui laisser devenir vous sans pensé réellement à moi… Et aujourd’hui je me demande si je vie ou je meure, si je dois vivre ou mourir…





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil