Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (141)
 Poème Amour (594)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (803)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (22)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (50)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (77)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (33)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Soleil Glacial  Format imprimable  Format imprimable

Je regarde pleurer cette vie, qui meurt sans faire de bruit,
Le silence l’a détruit, mais que faire quand le vent vous renie ?

Je voudrais savoir pourquoi ce soleil ne brûle pas,
Il fait si froid dans l’âme perdue de mon cœur,
Cette gelée me fait une cicatrice chaque fois que je pleure,
Je me glace doucement l’esprit sur ce verre glas

Souvent, je sens le souffle glacial,
De ce vent, cette tempête hivernale,
Ce titanesque ouragan,
Qui me fait voler en tremblant,
Celui qui me gèle les mains,
Quand de chaleur j’ai besoin.

Devant ce froid la chaleur me semble éternellement endormie,
Un soleil froid, immortel, reprendra vie la nuit,
Seule, je gèle derrière cette atroce porte,
Mon cœur devient pierre, la mort m’emporte.

Mes larmes se glacent sur mes joues,
Me rongeant la peau tel un poison doux.

Laissez-moi encore sentir la chaleur sur ma peau,
Voir la lumière du soleil sur les flots de quelques mots.
Personne ne me répond, je suis invisible,
Mon esprit en confusion, en est la cible.

Pleurez devant la lumière qui ne brillera plus jamais,
Dans le noir et le froid nous allons tous sombrer...

Les anges pleurent des roses remplies de tristesse,
Quand le monde sombre dans le feu de la détresse.
Ils s’ouvrent leurs veines avec une épine de rose,
Terminer dans l’original un acte morose, ils l’osent.

Le saut de l’ange, est une chute étrange,
Un rêve éveillé, qui éloigne de la réalité,
Un chemin à suivre quand tu ne sais pas voler,
Un plongeon à faire quand tu ne sais pas nager.

Quand sur les roses il tombe des larmes de pluie,
Que notre cœur se noie dans le chagrin, et cri...
Quand il se ride, sans tenir la main d’un(e) ami(e)
Il apparaît des plies, des creux où le bonheur s’enfuit...
Sans cesse avec son air malicieux, le malheur nous démolit.

Ores, ils doivent délaisser cette larme de cristal,
Une goûte d’acide leur sera éternellement fatale,
Les anges doivent mourir devant le soleil qui éclaire le mal
Sur ce sol glacial, s’étale cette divine empreinte de vie infernale...

....Sauvez-vous, mes anges du bonheur
La fureur vient nous glacer le cœur...





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil