Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (141)
 Poème Amour (594)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (825)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (22)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (50)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (77)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (33)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Astre de lumière  Format imprimable  Format imprimable

« Je ne peux décrire l’admiration que j’ai pour toi,
Car il n’est pas de mot qui exprime mon émoi.
Je te vois jour après jour et je ne sais pourquoi
De te voir ainsi cela me donne la foi.

A l’aube de la vie tu te lèves et imposes ta loi,
Dans tes jours heureux partout tu répands la joie,
Mais dans ta colère tu te caches et c’est l’effroi,
Brûlant et privant de ta lumière ce qui ne te respecte pas.

Lorsque tu nais chaque matin de cet horizon lointain,
Répandant tes couleurs flamboyantes de ton fusain,
Tu cries à la vie que c’est le temps du réveil,
Et dans tes pas un enfant se lève et s’émerveille.

Quand tu déclines derrière les montagnes le soir,
Le ciel te rend hommage avant de virer au noir,
Etalant ta beauté aux yeux de tes fidèles,
Te remerciant pour cette Terre que tu rends si belle.

Il ne me reste qu’à me joindre à ceux,
Qui toujours te vénèrent comme un dieu,
Pour te remercier de toutes ces choses que
Tu bénis en nous donnant la lumière venue des cieux…





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil