Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (141)
 Poème Amour (594)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (636)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (22)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (50)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (77)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (33)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Tant pis  Format imprimable  Format imprimable

Je t’attends désespérément
Mais tu ne viens plus, tu te connectes rarement
Je ne sais pas se qui se passe
C’est sûrement l’école qui te prend dans une impasse
Avant c’était tellement bien
Mais maintenant Il n’y a plus rien,
Tu es devenu une ombre
Tu restes dans le noir, sans jamais t’approcher
Tu as trouvé quelqu’un de plus important que moi
Une amie je l’était, mais ton copain ma remplacé
Pourtant on était si proche, mais maintenant tu avec lui, toi
Sans moi je ne fais plus partie de ta vie
Tu ma expulsé
Alors sa y ai je me suis promit
Que plus jamais je reviendrais, quitter
Le monde qu’on avait fabriqué,
Merveilleux
Mais sans nos cœurs réuni, et heureux
Se monde fait a deux,
Se détruit,
Il devient noir comme mon cœur qui se meure,
De ne plus t’avoir ma chère sœur.
Je te laisse faire ta vie,
Moi ma vie est déjà finie le jour où tu ma dis adieux
J’étais parti pour les cieux





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil