Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (141)
 Poème Amour (594)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (636)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (22)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (50)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (77)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (33)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Le petit tailleur de pierre  Format imprimable  Format imprimable

Il était une fois un petit tailleur de pierre
Travaillant pour vaincre la misère
Mais le travail était malsain
Le résultat souvent incertain

Poursuivant ses efforts éreintants
Il s’attarda à l’astre brûlant
Réchauffant son pauvre corps
Ce Soleil, c’était le plus fort!

Souhait semblant improbable
Pourtant, ce Soleil étant aimable
Petit tailleur devint astre de flamme
Réconfortant toutes les âmes

Heureux était l’ami tailleur
Jusqu’à ce qu’apparaisse un malheur
Les nuages bloquent les rayons
Eux qui ne sont que condensation

Par un voeu souhaité avec conviction
Le tailleur devint vapeur de mouton
Se réconfortant plus fort que l’astre levant
Mais se laissant pousser au gré du vent

Un autre souhait lancé au hasard
Et l’homme devint vent de l’espoir
Mais sa liberté ne dura pas
Une simple montagne s’interposa

Un autre souhait d’un esprit assoiffé
Et tailleur devint mont de fierté
Mais court fut son règne de folie
Car en son ventre grattait sans répit

Un petit tailleur de pierre
Creusant pour vaincre la misère
Et rêvant d’un avenir extraordinaire
Sans voir son grand pouvoir sur la matière





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil