Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (142)
 Poème Amour (595)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (80)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (1015)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (23)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (51)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (78)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (34)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Même cinéma  Format imprimable  Format imprimable

Tous les matins c’est le même cinéma
Le réveil sonne, mon corps engourdi se mord au froid
Le temps du repos est désormais terminé
Car maintenant doit débuter une nouvelle journée

Mêmes gestes routiniers, se lever, se laver
S’habiller et vite on passe au petit déjeuner
A peine sorti du sommeil, de ce coma naturel
Que l’on est reparti pour une journée habituelle

Voyage en voiture, train, bus ou vélo
Et nous voilà déjà arrivé au boulot
Que ce soit temporaire, indéterminé ou intérimaire
La journée prévue la matin fila a la vitesse de l’éclaire

Apres les imprévus, catastrophes et autres grèves
Voilà cette fin de journée qui se fini
On se voit de nouveau sur le chemin du retour tel un rêve
Mais la réalité de la circulation nous ramène à nos soucis

Nous y revoilà, la maison, le foyer, le chez-soi
Quelle sensation agréable d’être enfin libérer de ce poids
Mais une autre course commence, à peine rentré
C’est l’étape du souper, du dîner comme dirais nos amis français

Englouti en quelques bouchées
Le tout digéré avec l’aide de quelques gorgées
Viens dès lors le moment d’aller dans ce lieu enivrant
Qu’est la salle de bain, avec sa baignoire et son bain moussant.

L’instant de la détente totale peut commencer
Chaleur, senteurs, musique autant de nécessités
Pour permettre à nos nerfs de récupérer
Et pour clore la soirée, la télé nous vide de toutes pensées

L’esprit abandonné, le corps relaxé
Il est l’heure de se coucher et de se relâcher
Installé dans son lit, on se prépare à la nuit qui commencera
Et qui nous donneras les armes pour le lendemain, cet autre combat





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil