Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (142)
 Poème Amour (595)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (986)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (23)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (51)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (78)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (34)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Entre deux feux  Format imprimable  Format imprimable

Mon coeur d’enfant fragile bat la chamade.
Dans ma petite tête illuminée tout s’entremêle.
Mais moi je reste là, seule et me ballade
Entre le bien et le mal, l’amour et la haine.

Je peux adorer puis l’instant d’après détester.
Passer d’un sentiment profond à un autre bien plus fort
Sans comprendre pourquoi et me mettre à pleurer.
Je perd pied et sent qu’il plane une odeur de mort.

Si Dieu existe vraiment je lui demande de me délivrer
Tout simplement de cet enfer vécu sur cette terre envoûtée.
Afin qu’un beau jour je puisse réellement me donner
Et ne plus craindre d’aimer ni d’être à mon tour aimée





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil