Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (142)
 Poème Amour (595)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (986)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (23)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (51)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (78)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (34)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Mon lit d'hopital  Format imprimable  Format imprimable

Pourquoi j’ai si mal
Dans ce lit d’hôpital ?
Si mal de n’avoir réussi
Ce que j’avais entrepris

Je n’ai pas su
Je n’ai pas pu
M’enlever la vie

Je n’ai pas réussi
Pourtant j’en avait tellement envie
C’était hier soir
Je pensai a toi
Il était tard
Je me disais que c’est toi
Toi l’homme de ma vie
Avec toi
Une vie sans soucis
J’en faisais des rêves
Qui sans cesse m’émerveille

Je t’ai dit je t’aime
Tu m’as dit que pour toi
C’était pas pareil

Ma vie c’est avec toi
Si t’es pas la
J’peux pas

Toute cette soirée
Je n’ai cessé d’y penser

C’était hier soir
J’ai pris mon rasoir
Je pensais a toi
Une dernière fois
Et je coupa

Les larmes coulaient
Le sang ruisselait
Sur mon bras qui saignait
Avec j’ai écrit ton nom
Et j’ai mis tout ce dont
Je pensais de toi

Si j’ai si mal
Dans ce lit d’hôpital
C’est de n’avoir réussi
A m’ôter la vie
Car ma vie c’est toi

Je voulais te donner ma vie
Mais c’est sans le vouloir que je l’aie repris.





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil