Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (142)
 Poème Amour (595)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (80)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (1012)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (23)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (51)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (78)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (34)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Le juge  Format imprimable  Format imprimable

Qui es-tu toi pour juger !

pour faire appliquer la sentence faussée,

tu ne seras jamais premier,

même si tu n’es le dernier,

pour spolier, condamner,

quelqu’un de parfait ?

bien assis, cossu, dans la société,

qui es-tu, pour déprécier, forcer, manipuler,

autour de toi, toutes ces mentalités,

un pauve fou démeuré et mal aimé,

qui n’est là, que pour se venger,

que fais-tu de l’intégrité,

dans ta petite vie minable bien protégée,

concentrée, fermée,

as-tu atteint le sommet ?

tout simplement pour prendre ton pied !

tu ne fais que répéter,

tout de noir habillé,

tel un infâme perroquet,

à moitié ensommeillé,

des listes de loi erronées,

qui es-tu toi pour juger !

tu ferais mieux de la boucler,

pour rendre grâce à tous ceux que tu as fait

exécuter, condamner, torturer,

fustiger, interner,

ces malheureux prisonniers, si désabusés,

par notre belle société!





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil