Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (142)
 Poème Amour (595)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (80)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (1012)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (23)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (51)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (78)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (34)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Etrange réalité  Format imprimable  Format imprimable

Je voulais conserver un anonymat
Garder secrète une double vie pour moi
Essayer de vivre comme si je ne vivait pas
Renier en public ce que j’aimes pas à pas
Ne pas pouvoir avouer par honte ou par fierté
Que j’écris sans arrêts pour ne pas exploser
Que ce soit bon ou mauvais
Saches que ça m’aide a ne pas sombrer:
pouvoir exprimer ce que je ressent sur papier
lire ses mots noir sur blanc et les contempler
être insatisfaite puis tout recommencer
mais évidemment tu vois ce que je veux dire
puisque depuis des mois tu ne cesses plus d’écrire
tu m’a retrouvée, pas volontairement jte le promet
je te lisais lentement tout ce que je ressentais
et toi tu approuvais, dénigrais ou haïssais
et puis tu est tombé, je sais pas comment
sur deux ou trois indices laissés inconsciemment
je ne t’avouerai jamais en face, par lâcheté sûrement
que tu as raison, que j’écris et que ça se dément.
voici ma confessions, de petite fille gâtée
par la vie les passions, voilà toutes mes raisons





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil