Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (141)
 Poème Amour (594)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (711)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (22)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (50)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (77)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (33)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

La chute de Satan  Format imprimable  Format imprimable

Mon sombre coeur me dit d’érer sur cette route sinueuse.
Le murmure du vent fait chuter mes ailes si ténèbreuses...
Dans cet infini plongeont mon auréole se changit en cornes.
Ma plus belle beauté devint horrible douleur qu’aux bornes
Du célestre paradis, on entend toujours mon sublime cri
De ma déchangence vers mon sanctuaire : l’Enfer maudit.

Au delà de toute vie jusqu’au fond de cette mort,
Je perd toute envie et dans les flammes je pleure
Mon obsession de vengeance contre notre Divin
Qui s’apercevant de mes idées me nomma le Malin.
Aurai-je dû rester un de ses innombrables moutons
Pour qu’à ce jour je jouisse de son amour glouton ?

Faites que je meurs, Ô mon Père
Mais je rêve de m’envoler vers
Votre immense, bellissime et puissante muraille
Pour que la Terre soit notre champs de bataille.
Mes larmes pour ce vil feu...
Tant de haine contre Dieu





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil