Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (141)
 Poème Amour (594)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (711)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (22)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (50)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (77)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (33)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

C'est à ton tour  Format imprimable  Format imprimable

Son nom fait pensé au christianisme
Son visag est un visage parfait
Son corp l’est aussi
Elle aurait pu être un ange
Seulement si son âme n’aurait pas été celui d’un démon...

Sous son déguisement de femme parfaite
Ce trouve la laideur incarnée
Fautive de la plus part de nos défaites
L’amour qu’elles nous à volé
Nous a réduit en petites miettes
Qu’elle a ensuite écrasé avec son pied

Elle est parfois si gentille
Elle veut aider, elle veut réconforter
Parfois, et oui c’est une bonne fille
Mais ce qu’elles nous a toutes faites nous oblige à la détester

Ce faire maltraité
Ce faire oublier
Tout d’un coup, ne plus exister
Elle appellait notre relation une très bonne amitié
Moi j’aurais plus dis que c’était un plan pour nous faire tous ***

Elle vie pour nous faire mourir
Mais peut-après nous avoir tous tué
Elle devra elle aussi s’évanouir
Car il n’y aura plus personne pour la servir

Pauvre petite princesse
Tu as tout ce que tu désir
l’amour, l’amitiée, un corp de déesse
Bientôt le malheur se retournera sur toi
et tu vivras sans tous tes artifices
Petite enfant gâtée, tu ne sais pas comment je peut te ahir

Quand tu commencera a remarqué que tu n’as plus de vrais amis
Tu pourra peut-être commencer à remarquer
Que personne n’est de ton avis
Ton chum va te lacher
Et toi tu n’auras plus de vie!

Désolée de ces paroles désapointante
Désolée d’avoir fendue ton pauvre petit coeur
Mais tu à fait dans mon coeur une fente
Et maintenant c’est a ton tour...allez, meurs





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil