Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (144)
 Poème Amour (603)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (80)
 Poème Anniversaire (48)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (82)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (1198)
 Poème Drague (30)
 Poème Ecole (35)
 Poème en prose (84)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (27)
 Poème Esprit (23)
 Poème Fête des grands-mères (24)
 Poème Fête des mères (62)
 Poème Fleurs (32)
 Poème Gothique (36)
 Poème Heureux (34)
 Poème Internet (70)
 Poème Interrogations ? (44)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (68)
 Poème Japonais (32)
 Poème Maman (51)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (86)
 Poème Mort (97)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (79)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (75)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (36)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (22)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (81)
 Poème Romantique (48)
 Poème Rupture (44)
 Poème Saint Valentin (40)
 Poème Secret (24)
 Poème Skyblog (77)
 Poème SMS Amour (40)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (74)
 Poème Solitude (68)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (56)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (101)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (79)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (17)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (29)

 Lettre amour (48)

Comptoir du désespoir  Format imprimable  Format imprimable


Petite fille perdue dans la nuit noire
Enfant choyé, luttant sans espoir
Fillette égarée, courrant dans les bois
Ne cours pas en vain, le loup te croquera.
Innocent agneau jouant dans un pré
Par son jeune berger a été oublié
Agneau vagabond, ne t'égare pas
Ou bien jamais on ne te reverra.
Fillette orpheline errant sans but aucun
Partie de tout, retour à rien
Soudain elle crie de peur, affolée
Crie, petite, crie…
La Démence t'as trouvée.
Enfant battu couvert de blessures
Son âme consumée par les brûlures
Pauvre enfant si peu désiré
Dans un cercueil va vite se retrouver.
Chaton abandonné dans une sombre ruelle
Obligé de tuer pour survivre rats et sauterelles
Pauvre animal sans famille
Mourra enveloppé de guenilles
Et moi, dans toute cette histoire,
Moi je marche dans la nuit noire
Vivant de ces malheurs et peines
Me nourrissant de cette haine
Je me repais de vos pleurs, mortels
Et vis grâce à la souffrance intemporelle
Femme-enfant à l'âme si sombre
Des Tourments immortels
je suis l'Ombre





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil