Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (141)
 Poème Amour (594)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (711)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (22)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (50)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (77)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (33)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Tu n'étais pas là  Format imprimable  Format imprimable

J'avais besoin de toi
Et tu n'étais pas là,
T'as pas vu que chez moi,
Y'avait l'coeur qu'allait pas.
J'avais besoin d'parler,
Ca m'arrive pas souvent,
Mais tu n'as rien remarqué,
Ou tu as fait semblant.
J'avais en moi des doutes
Dans le coeur, dans la tête.
Je cherchais une écoute,
Une main tendue, peut-être.
J'étais bien trop fier
Pour te le demander :
Je te voyais en frère,
Il fallait remarquer.
Je suis resté tout seul,
Plein de doutes et de peurs.
J'en suis sorti tout seul,
Après beaucoup d'erreurs.
J'aurais eu besoin
D'un soutien, d'un appui.
Il m'a manqué un rien,
Un vrai, un seul ami.
Je n'te reproche rien,
Je me reproche à moi
D'avoir cru trop bien
Que j'importais pour toi.
Alors, ça me donne froid,
Mais le constat est là :
J'avais besoin de toi
Et tu n'étais pas là.





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil