Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (141)
 Poème Amour (594)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (711)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (22)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (50)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (77)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (33)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Votre beauté cruelle  Format imprimable  Format imprimable

Je ne laisserais pas votre beauté me balancer dans les deux sens pour moi ne suis pas un seul lézard sur un mur cassé. J'ai appris de mon erreur quand il m'a eu par le passé ; ma jambe a frappé une pierre et j'ai dû tomber. Bien que comme elle aimable est de voir votre vue pendant que culte d'hommes votre pas le long de ces chemins mais le fait-il en valeur lui afterall ? La contusion j'alèse l'excédent tenant le premier rôle à toi, de maux le mauvais ainsi maintenant en rond comme boule. Ainsi quand après vous marchez ces chemins familiers, espérant me stupéfier avec votre grace, Mon regard fixe ne soit pas fixe sur toi si mauvais ; Je me précipiterais mes pieds contre une pierre. Je n'irai pas dois à la maison gémir.





Oluwaseun Ogunbiyi

Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil