Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (141)
 Poème Amour (594)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (711)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (22)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (50)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (77)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (33)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Vengeance aigre-douce  Format imprimable  Format imprimable

Une soif pour des ébullitions de vengeance dans elle veines
Étant tenu en arrière par un ensemble de chaînes.
Cassant le lien, elle est placée libre.
Prenant de petites mesures, elle va sur une fête de massacre.

L'action sur l'impulsion est comment elle tue
La pensée d'être attrapé lui donne des froids moléculaires
certains qu'elle tue rapidement, comme l'acide sur sa peau.
D'autres qu'elle tue lentement avec une grimace physique.

Leurs cris de douleur deviennent musique à ses oreilles
Lui donnant l'énergie comme ils libèrent leurs larmes.
En tant que certain combat en arrière, sa réaction est de fendre leur gorge
elles gèlent pendant que le sang les couvre dans un manteau.

Comme le nombre de personnes laissées à la mise à mort diminue vers le bas
ses transitions de sourire dans un froncement des sourcils.
Comme elle pense à une solution son sourire réapparaît.
C'est la réponse la plus fondamentale qu'elle a pensée à en des années.

Le reste des mises à mort qu'elle ne regrettera jamais.
L'odeur de la chair se délabrante qu'elle n'oublie pas.
Les corps chutant à la terre est tout ce des sujets.
Son coeur est glacé et ne se brise jamais.

Elle était fatiguée toujours d'être taunted
Une vengeance aigre-douce était toute qu'elle a voulue. À la fin il est ce qui a obtenu elle
Preuve d'une autre grande parcelle de terrain.





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil