Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (141)
 Poème Amour (594)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (711)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (22)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (50)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (77)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (33)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Apprentissage de la vie  Format imprimable  Format imprimable

Tu découvres le chagrin,Ce soir, ma chère enfant.
Le début de ton destinA signé cet acte décevant.
Ton visage misérable,
Méconnu de nous,
Vocifère le vol de ton portable,
Ton plus joli joujou…

Tes yeux rayonnaient,
Ta parole s'est évanouie
Tandis que le mobile émanait
De sous le sapin à minuit…

Un mois après,
Il en reste le souvenir,
Et l'affliction qui, d'un trait,
A ravagé les jours à venir.

Incompréhension pour la bêtise,
Qui te prive d'entrée chez les ados,
Ce monde dont tu avais perdu la hantise.
La première fois : tu en as plein le dos !

Incompréhension devant l'incompréhensible.
Toi, la gentille, la respectueuse,
Il a fallu que tu sois la cible
D'une personne… disons… " malheureuse "…

Tu viens d'apprendre la vie
Ce soir, ma chère enfant :
Pourquoi certains ont-ils envie
De faire souffrir autant ?





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil