Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (141)
 Poème Amour (594)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (825)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (22)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (50)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (77)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (33)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Je me mets à mon compte !  Format imprimable  Format imprimable

J'ai bien l'impression que je me suis perdu,
finit de bosser dans l'Intérim des Religions
Finit aussi les grosses boîtes multinationales
Cher Oumma, je prends congé de toi !

Travailler au noir,
Cumuler les emplois,
Le temps partiels,
peu pour moi

Les Artisans de l'Athéisme,
M'applauddissent et m'invite à les rejoindre
Non merci les gars,
Je me mets à mon propre compte !

Profession libérale indique ma carte de visite
Je n'ai pas la tête de l'emploi mais
Il faudra bien s'y faire car
Le Portage c'est bien finit pour moi !

Pas de licenciement économique
Le secteur au contraire embauche...
Je reçois chaque matin des offres de croyances
Que chaque soir je décline avec le sourire

Chaque nuit,
Chaque matin,
Dieu m'amène mon salaire
De doute, de culpabilité,
De remise en question et de quête de soi


La foi, les dogmes, la Loi,
Le pêché, la communauté,
Toute une culture d'entreprise,
À laquelle je n'avais jamais adhéré !
À laquelle je dis «Adieu» !





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil