Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (141)
 Poème Amour (594)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (636)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (22)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (50)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (77)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (33)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Terre promise  Format imprimable  Format imprimable

Je reviens, désormais, au bord de ce rivage,
Enchantée de trouver, en cette mer d’azur,
Une terre promise, désertée des nuages
Où l’olivier fleurit sous un ciel toujours pur.

Je glisse dans les vagues que laisse encore l’amour
A portée de mon cœur, dans l’écume des jours ;
Emue par la beauté d’une divine aurore,
Mon âme se délecte en arrivant au port.

Serait-ce un mirage ? La paix est si fragile
Sur ce sol si ingrat, brûlant, échevelé !
Les pierres y ont laissé des traces indélébiles,
Les roses, des épines, comme les barbelés.

Il faudra bien qu’un jour, la colombe se pose
En ces lieux abreuvés par les larmes et le sang,
Et que le papillon en retrouvant la rose
Lui dise son amour, comme on berce un enfant.





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil