Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (142)
 Poème Amour (595)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (80)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (81)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (1185)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (35)
 Poème en prose (83)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (27)
 Poème Esprit (23)
 Poème Fête des grands-mères (24)
 Poème Fête des mères (62)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (68)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (51)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (97)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (78)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (81)
 Poème Romantique (48)
 Poème Rupture (44)
 Poème Saint Valentin (40)
 Poème Secret (24)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (40)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (55)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (100)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (29)

 Lettre amour (47)

La belle et l'épave  Format imprimable  Format imprimable

Un beau jour ou peut-être un jour de pluie,
Elle était une petite biche abandonnée,
Avec ses deux yeux tristes et son petit nez,
Un beau jour de pluie, elle l’a croisé lui :

C’était la première épave qui passait,
Dans cette lande froide, déserte et obscure
Elle, était nue, sans défense ni armure,
Et ses deux seins blancs la devançaient …

Elle épancha sur cette épaule titubante,
Toutes les larmes noires de son chagrin,
Lui était bonne éponge, comme un marin
Et il se dit : mon dieu qu’elle est bandante !

Le bougre, il en a presque arrêté de boire,
Mais évidemment, c’était couru d’avance,
Dès qu’il a commencé a lui faire des avances,
Elle s’est enfuie en courant ! Fin de l’histoire …





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil