Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (141)
 Poème Amour (594)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (825)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (22)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (50)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (77)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (33)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Le chat et la mouche  Format imprimable  Format imprimable

Tranquille et posée sur une table,
Une mouche se reposait au calme,
Ne se doutant pas que le chat, l’air infâme,
Avançait son museau pour croquer l’impalpable.

La mouche, sentant son souffle chaud,
Tressaillit et s’envola vers les rideaux,
Laissant le matou dans l’embarras le plus gros,
Fixant l’insecte avec des yeux de corbeau.

Le chat, las d’observer une proie si peu vive,
Se dirigea vers les rideaux et récita un chapelet de miaous.
La mouche dédaigna son prédateur et se glissa dans un trou.
Démuni, le félin recommença son leitmotiv.

Mais cette fois, la mouche resta dans son abri.
Alors, le chat risqua un bond vers sa fine proie,
Et emprunta le rideau pour regagner le plancher de bois.
Celui-ci se décrocha et emprisonna le gredin tout meurtri.

MORALITÉ :
L’impatience ne permet pas l’obtention de ce que l’on désire.
Il faut savoir attendre le résultat pour vivre le plaisir.





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil