Bienvenue!
Ecrire un poème
Vos Poemes
 Poème Abandon (77)
 Poème Acrostiches (29)
 Poème Amitié (142)
 Poème Amour (594)
 Poème Anglais (29)
 Poème Animal (79)
 Poème Anniversaire (47)
 Poème Bebe (46)
 Poème Coupable (76)
 Poème Dictons (31)
 Poème Divers (845)
 Poème Drague (28)
 Poème Ecole (30)
 Poème en prose (78)
 Poème Enfant (108)
 Poème Enterrement (22)
 Poème Esprit (22)
 Poème Fête des grands-mères (14)
 Poème Fête des mères (52)
 Poème Fleurs (30)
 Poème Gothique (35)
 Poème Heureux (33)
 Poème Internet (69)
 Poème Interrogations ? (32)
 Poème Italien amoureux et amoureuse (51)
 Poème Jacques Prévert (63)
 Poème Japonais (31)
 Poème Maman (50)
 Poème Mariage (75)
 Poème Meilleur ami (85)
 Poème Mort (92)
 Poème Noel (66)
 Poème Nous (63)
 Poème Papa (77)
 Poème Pardon (75)
 Poème Parents (35)
 Poème Paul Eluard (74)
 Poème Racisme (27)
 Poème Religion (35)
 Poème Responsabilité (24)
 Poème Retraite (21)
 Poème Rêves (30)
 Poème Rires (76)
 Poème Romantique (43)
 Poème Rupture (33)
 Poème Saint Valentin (35)
 Poème Secret (19)
 Poème Skyblog (76)
 Poème SMS Amour (35)
 Poème Soeur (36)
 Poème Soleil (73)
 Poème Solitude (67)
 Poème Souffrance (99)
 Poème Toi (50)
 Poème Travail (42)
 Poème Triste (95)
 Poème Vengeance (69)
 Poème Vérité (41)
 Poème Verlaine (78)
 Poème Victor Hugo (68)
 Poème Vie (59)
 Poème Vieillesse (16)
 Poème Violence (31)
 Poème Voyage (24)

 Lettre amour (47)

Il fait froid ce matin  Format imprimable  Format imprimable

Il fait froid ce matin, les oiseaux chantent fort
Dans le petit jardin de notre résidence
Il est sorti déjà, et moi j'ai ton absence
Touchant mon coeur si las, parfois d'aimer encore

Il fait froid ce matin, je voudrais arrêter
Le temps dans son tremplin pour me coucher dans l'ombre
Et ne plus ressentir la chute en mes décombres
Mais je cherche à gémir en me sentant trembler

Il fait froid ce matin, la laine est inutile
Tout au fond du chagrin toi seul pourrais m'entendre
J'explore l'habitude où le jour va suspendre
Toutes mes certitudes, les rendant futiles

Il fait froid ce matin, des lignées de poignards
Mes transpercent sans fin, même les draps me fuient
Et cet appartement me semble si réduit
Pour tous ces sentiments, l'amour est charognard

Il fait froid ce matin, dans mon café je noie
Ce rêve de mes mains qui n'ont touché les tiennes
Je cherche à divaguer, la foule parisienne
Saura m'abandonner, pourvu qu'on me foudroie

Il fait froid ce matin, je fais sans conviction
Ces gestes trop sereins, je m'habille d'oubli
J'ajuste pantalon pour paraître jolie
Le temps se fait moins long dans sa condamnation

Il fait froid ce matin, j'affronte les regards
Je sens l'odeur du pain dans la rue commerçante
Pendant qu'à l'intérieur, je crève dans l'attente
Camouflée sans erreur de pastels en retard

Il fait froid ce matin, je fais de grand sourires
T'es parti ce matin mais vers qui, mais vers quoi
Je reste là figée, toute emplie de 'pourquoi?'
Égoïste abîmée, il me manque ton rire

Il fait froid ce matin, demeure un fond d'espoir
Pour croiser ton destin, je guette l'inconnu
Qui dévore des yeux la larme mise à nue
Tu es de tous mes voeux, reviens et fais moi croire





Les poèmes sont la propriété de leurs poètes.
Contact  -  Soumettre un poème  -  Accueil